X-Men - Le Commencement : Des origines passionnantes...

Publié le par Jacoby2

X-Men-First-Class-Wallpapers-3

Après un 3ème volet plutôt décevant, les X-Men sont de retour cette fois devant la caméra de Matthew Vaughn (réalisateur de l'excellent Kick-Ass qu'on a pu découvrir l'année dernière). Les studios MARVEL décide de nous conter les origines des mutants et ainsi nous expliquer comment Charles et Erik se sont rencontrés, comment leur amitié et leur rivalité sont nées. Créé par Stan Lee et Jack Kirby, les X-Men ont fait leurs premiers pas en septembre 1963 dans le Comic X-Men #1 édité par Marvel Comics.

Le début du film s'intéresse à la jeunesse de Charles (James McAvoy) et d'Erik (Michael Fassbender). D'un côté un jeune garçon qui vit aisément avec sa famille aimante et de l'autre un jeune garçon séparé de ses parents par l'Allemagne Nazi et les camps de concentration. Une nuit, Charles surprend sa mère dans la cuisine mais très rapidement il s'aperçoit que ce n'est pas elle et c'est alors qu'il découvre une jeune fille polymorphe du nom de Raven. Enthousiasmé par cette rencontre, il lui propose de rester vivre avec lui.
Lorsqu'Erik fut séparé de ses parents, il fit bouger le portail qui les séparaient; intrigué par ce phénomène, un médecin allemand lui demanda de refaire la même chose sur une pièce. Masi Erik n'y parvient pas. L'allemand le menace alors de tuer sa mère, Erik essaye mais rien n'y fait : la pièce ne bouge pas. Sa mère est alors abattue sous ses yeux. Furieux, il finit par utiliser son pouvoir en détruisant tout autour de lui. Charles et Raven (Jennifer Lawrence) ont grandi ensemble et entretiennent une relation fraternelle très forte. L'agent de la CIA, Moira MacTaggert (Rose Byrne), fait appel à Charles pour arrêter Sebastian Shaw (Kevin Bacon) qui veut provoquer une Troisième Guerre Mondiale entre les Etats-Unis et la Russie. Quant à lui, Erik est à la poursuite du médecin allemand, qui en réalité ne faisait qu'un avec Sebastian Shaw, pour venger la mort de sa mère.
Alors qu'il vient pour le tuer, Sebastian Shaw parvient à neutraliser Erik mais au même instant; Charles, Raven, Moira et la CIA arrivent sur les lieux. Shaw parvient à s'échapper mais Erik rejoint l'équipe. C'est ainsi qu'une amitié va naître en entre les deux hommes. Ensemble, ils partent à la recherche de nouveaux mutants pour mettre sur pied une équipe pour stopper Sebastian Shaw avant qu'il ne déclenche une nouvelle guerre. Sur leur route, ils croisent un célèbre mutant qui fait une petite apparition très sympathique (je ne dévoilerai pas son nom pour ne pas gâcher la surprise à ceux qui n'ont pas encore vu le film). L'équipe est alors composé de Charles, d'Erik, de Raven/Mystique, de Moira, d'Hank McCoy/Le Fauve (Nicholas Hoult); celui qui a créé le Cérébro, d'Alex Summers/Havok (Lucas Till) et de Sean Cassidy/Le Hurleur (Caleb Landry Jones). Face à eux Sebastian Shaw a également son équipe composé d'Emma Frost (January Jones), d'Angel (Zoë Kravitz), d'Azazel (Jason Flemyng) et de Riptide (Alex Gonzalez).

Une lutte sans merci entre les deux camps va alors se préparer, le tout sur fond de crise nucléaire entre les Etats-Unis et la Russie. D'un côté, les mutants de Charles qui vont tenter d'empêcher une guerre et de l'autre Sebastian Shaw qui fait tout pour provoquer une nouvelle guerre grâce à ses pouvoirs. La BO du film est plutôt discrète accompagnant très bien le film et nous offrant quelques morceaux épiques. 

9qaqh290.jpg
Le réalisateur Matthew Vaughn réalise ici son second film qui tourne autour des super-héros après Kick-Ass l'an dernier. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il maîtrise ce genre parfaitement.

James McAvoy incarne un Charles Xavier jeune. Il est parfait dans son rôle de leader et de protecteur sans jamais tombé dans l'exagération. Il forme avec Michael Fassbender un duo génial. En effet, ce dernier habite complètement son rôle d'Erik Lehnserr et nous montre très bien la longue descente aux Enfers de son personnage et son acheminement vers le côté obscur (de la force) avant de devenir Magneto. Mystique est interprétée par la jeune actrice montante Jennifer Lawrence. Kevin Bacon interprète avec brio le machiavélique Sebastian Shaw. January Jones est Emma Frost, membre du Club des Damnés et bras droit de Shaw.  Moira MacTaggert est une agent de la CIA qui convainc l'Agence de faire confiance aux mutants, elle est incarné par Rose Byrne. Le reste du casting est composé de Jason Flemyng, Zoë Kravitz, Nicholas Hoult, Lucas Till, Caleb Landry Jones, Oliver Platt et Alex Gonzalez.

Ce nouvel X-Men s'impose comme le meilleur de la saga, tant par son histoire passionnante, que par ses scènes d'actions; notamment celle avec les missiles, que par ses scènes émotionnelles (comme celle où Erik arrive à déplacer la parabole, on voit une vraie complicité entre lui et Charles) et enfin grâce à son casting et son duo d'acteur principal. Les références à l'univers des X-Men sont nombreuses et chacune d'elle est un réel plaisir pour tous les fans. Les personnages sont bien développés ainsi que leur interrogations, leurs doutes,... La dernière scène du film est plein de sens et juste magnifique…ça y est les lumières s'allument et le générique de fin commence …on en veut encore ! (Ma note : 19/20)

Publié dans Super-héros

Commenter cet article

plus size dresses 06/08/2011 09:22

plus size dressesI have wanted to post something like this on my website and this gave me an idea. Cheers.

uk wedding dresses 06/08/2011 09:19

short wedding dressesTalking around the subject a bit, we're seeing tax and austerity rioting in Greece, Ireland and now the UK - where next? It's not as if this is going away any time soon. We should be encouraging growth, not cut it off at the knees.

Streaming 05/08/2011 14:17

Ce film est génial, beaucoup plus sérieux, mieux joué et terriblement plus accrocheur que les autres !

kane 04/06/2011 12:01

Team Magneto Power^^oui ta raison le meilleur des X mens tout est dedans action putin la scène des missiles magneto avait le pouvoir d'un jedi lol surtout pratiquement tout les personnages sont très bien traité .
Bonne continuation jacoby